intervenants & modérateurs

Olivier Brieuc – Namur

Olivier Brieuc – Namur

Olivier Brieuc est étudiant en Sciences Informatiques à l’Université de Namur (Belgique). Il effectue sa thèse de master en didactique de l’informatique, sous la promotion de Benoit Frénay (Professeur et spécialiste en apprentissage automatique) et de Julie Henry (chercheuse et spécialiste en didactique de l’informatique). Son sujet de recherche porte sur l’enseignement de l’intelligence artificielle auprès des jeunes adolescents de 12-14 ans dans le but de changer les représentations qu’ils en ont. L’activité proposée ici a été réalisée lors d’un stage de trois mois effectué au sein de l’équipe du projet de recherche School-IT (https://school-it.info.unamur.be/a-propos-de-nous/). Depuis lors, cette activité est mise en place de façon régulière dans des établissements scolaires belges.

Atelier présenté à LUDOVIA#CH

«Intelligence Artificielle : initiation auprès des 12-14 ans à travers la programmation d’un agent émotionnel»

Mots-clés. intelligence artificielle ; initiation ; éducation ; émotion ; agent émotionnel ; métaphore informatique
Niveau scolaire concerné. Premier degré du secondaire inférieur (système belge, 12-14 ans)

Introduction et problématique pédagogique

L’intelligence artificielle (IA) fait beaucoup parler d’elle ces dernières années, notamment à travers les technologies récentes. De plus en plus présente dans le quotidien, rare est celui qui n’y a pas déjà été confronté. Cependant pour beaucoup, jeunes y compris, ce terme reste encore assez flou. Qui comprend, en effet, ce qui se cache derrière une IA ? Les confusions possibles (notamment avec les robots) et les mythes instaurés par la science-fiction et les médias sont nombreux. Les conséquences qui en découlent sont elles aussi multiples : surestimation de la technologie, rejet de celle-ci, craintes souvent non justifiées… Une initiation aux concepts de base de l’IA viserait à familiariser les jeunes à cette technologie, leur permettant d’appréhender plus facilement leurs futures confrontations. De plus, une approche de l’informatique à travers la compréhension de l’IA, et plus particulièrement la programmation d’agent émotionnel, se veut différente, moins « mathématique » (qualificatif souvent évoqué par les jeunes lorsqu’on leur demande ce qu’est l’informatique) et plus orientée interaction homme-machine (IHM) de par l’utilisation de métaphores informatiques. Cette ouverture de la discipline vise à intéresser un public plus large, moins « geek ». L’aspect IHM permet également d’initier les jeunes à une utilisation d’interfaces de logiciels plus intuitive et critique.

 

Leave your thought here

*Note: Your email will be kept secret and not be published